Les bobos américains

Laurence Simon

Les bobos américains

Les français n’ont pas le monopole du Bobo, ni du Coco. Bobos Sans Frontières est une organisation à but lucratif qui a traversé l’Atlantique depuis longtemps. Ses membres américains sont honteux d’être américains et veulent désespérément ressembler aux français (du 6e arrondissement de Paris, ou de l’Ile de Ré.) Ils ont donc décidé d’entrer en résistance. Il n’y a pas de décalage horaire entre les bobos français et les U.S. bobos qui louent le système socialiste. 
Les résistants français se battaient contre les troupes allemandes au péril de leurs vies. Foin de ce détail pour les bobos américains qui jouissent, dans une démocratie certes imparfaite, du droit d’expression le plus libre au monde. Les élites gauchistes formées à Yale et Harvard, à force de blâmer les péquenots et de défendre des minorités radicalisées ont poussé la frange modérée des États-Unis à refuser de voter pour Hillary Clinton en 2016. 
L’élection de 2020 ne se présente pas beaucoup mieux pour les bobos, surtout avec une économie qui repart et des « affaires » qui se dégonflent.

EAN
9782940632459
Date de parution
12 Septembre 2019
Nombre de pages
530 pages
Format
14 x 22,5
Prix    24,00 €

Laurence Simon

Laurence Simon

Laurence Simon a étudié à l'IHEDN (Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale) où elle a été accréditée Défense. Grand reporter à Radio-France, elle parcourt de 1986 à 2000 de nombreux pays et couvre la chute du mur de Berlin. Turquie, Irak, Jordanie, Israël, Liban, Arabie Saoudite, Libye. Iran, Afghanistan, Inde. Chine, Vietnam, Cambodge, Japon, Indonésie. Soudan, Afrique du Sud, Somalie, Rwanda, Zaïre, Kenya, Congo, Cote d’Ivoire. Allemagne de l’est, Tchécoslovaquie, Yougoslavie (Serbie, Kosovo, Croatie, Sarajevo), Russie, Arménie, Géorgie, Haut Karabakh, Azerbaïdjan, Ingouchie, Daghestan, Tchétchénie. Chili, Argentine. Haïti… Couronnée de plusieurs prix, accréditée Défense, productrice du "Choix d'Inter" (1996-1999), hebdomadaire d’actualité et créatrice de la première émission dédiée aux médias, elle devient en 2000 chef du bureau de Radio-France à Washington et correspondante à la Maison Blanche. Après des études d’addictologie et de neuropsychologie commencées en 2004, elle est actuellement thérapeute addictologue.

Laurence Simon