Les étoiles avaient déserté le ciel

Célhia de Lavarène

Les étoiles avaient déserté le ciel

Plongée dans l'enfer des missions de l'ONU

« Pendant une quinzaine d’années, j’ai découvert comment, sur les terrains de guerre, les mandats du Conseil de sécurité, votées par des diplomates qui n’ont jamais mis les pieds dans des zones de conflit, sont inapplicables. J’ai découvert que des casques bleus, dont le rôle est de venir en aide aux populations civiles, commettent les pires exactions parce qu’ils se croient au-dessus des lois, protégés par une immunité diplomatique que seul, le Secrétaire général de l’ONU peut lever, ce qui n’arrive pratiquement jamais. »

« J’ai pu constater que dans le monde aseptisé qu’est l’ONU, la bonne volonté ne suffit pas. Chaque pays est différent et pourtant, tout se termine de la même façon : la mission se déploie et dans un premier temps, nous sommes accueillis en sauveurs. Puis petit à petit, face à l’arrogance de quelques-uns, face à leur désintérêt pour le pays et ses habitants que bien souvent ils considèrent comme inférieurs, les liens se distendent et les problèmes commencent. Que ce soit en Bosnie ou ailleurs, j’ai vu les casques bleus se comporter en sauvages. Pas un pays ne s’en sort mieux qu’un autre. Qu’on soit français, américain, russe, qu’on vienne du continent africain ou asiatique, on viole, on vole, on pille. »

« J’ai eu peur, parfois. J’ai vécu des choses fabuleuses, dures, difficiles, comme celles que lorsque je travaillais la nuit avec les flics et que nous effectuions des raids pour libérer des toutes jeunes filles qui avaient été achetées, vendues et forcées de se prostituer. Je ne regrette rien. »


Retrouvez Célhia de Lavarène :
A Secrets d'Info sur France Inter

Au 28' d'Elisabeth Quin sur Arte


Sur France 24

Sur Rfi

Sur Radio Canada

Sur RTS

Pour mieux connaître Célhia de Lavarène et son association STOP

EAN
9782940556427
Date de parution
20 Octobre 2016
Nombre de pages
200 pages
Format
14 x 22 cm
Prix    22,00 €
La presse en parle
Paru le Organisme
31/12/2016 LE JOURNAL DU DIMANCHE
21/12/2016 LA NOUVELLE REPUBLIQUE DU CENTRE-OUEST (SIEGE)
20/12/2016 L'OBS / LE NOUVEL OBSERVATEUR
12/12/2016 A L'ECOUTE

Célhia de Lavarène

Célhia de Lavarène

Celhia de Lavarène vit à New York depuis 1991. Pendant plus de vingt ans, elle a couvert les Nations Unies en tant que correspondante pour Jeune Afrique, Le Quotidien de Paris, Radio France Internationale et maintenant pour Mediapart et l’Obs. Elle a participé à sept missions de l'ONU au Cambodge, en Afrique du Sud, en Slavonie orientale, au Timor oriental, en Bosnie-Herzégovine (deux fois) et au Libéria. Elle a exercé diverses fonctions: information, (Cambodge) conseillère politique et officier des droits de l’homme, (Slavonie Orientale et Srebrenica en Bosnie-Herzégovine) observateur électoral (Afrique du Sud et Timor Oriental) et responsable d’unités de lutte contre la traite des personnes aux fins sexuelles (Bosnie et Libéria.)

Célhia de Lavarène